Esta web utiliza cookies para obtener datos anónimos de acceso. Si continúas navegando, consideramos que aceptas nuestra política de cookies.

×

El Soto

El Soto

Entre le défilé de Gaitanejo et celui du Tajo de las Palomas existe un espace ouvert, connu sous le nom de Lugar del Soto, et qui revêt un grand intérêt pour différentes raisons. Nous en distinguerons deux parties :

  • Début d’El Soto/Grotte néolithique
  • Passage sous-terrain/Passage ancienne passerelle.

 

Début d’El Soto : « Escalier de beurre » et grotte néolithique d’El Soto (300 m parcourus)

La sortie du premier canyon se fait par une très longue descente qui change de sens au fil des virages serrés d’une passerelle en ciment et d’un « escalier de beurre » (escalera de mantequilla), ainsi appelé pour sa forme ondulée, et qui a été conservé lors de la réhabilitation. Cette descente, où l’on aperçoit pour la première fois le chemin de fer (1865), nous conduit pratiquement au niveau du cours d’eau où un recoin rectangulaire forme un petit belvédère. Vous venez d’entrer dans l’espace d’El Soto, un lieu intermédiaire protégé, semblable à une petite lagune, situé entre le premier et le deuxième canyon. Si vous vous placez près d’une vanne du canal et regardez en arrière, vers la gauche, vous découvrirez une cavité de forme triangulaire qui passe inaperçue mais dont les vestiges qui y furent retrouvés nous donnent la preuve qu’elle servit d’habitat durant la période néolithique, 5000 ans avant Jésus-Christ. Cet abri, comme nombre d’autres de la région, était utilisé par les chasseurs de bouquetins d’Espagne qui pêchaient aussi des saumons pour compléter leur alimentation principalement faite de céréales et de légumineuses.

À la sortie du défilé de Gaitanejo, l’espace s’élargit, et, en regardant vers le haut, vous pourrez voir, presque à coup sûr, un ou plusieurs vautours volant sur les hauteurs. En effet, ce lieu ayant été fermé pendant des décennies, il est devenu un véritable sanctuaire pour la faune et la flore.

Lugar del Soto. Cueva neolítica. Caminito del Rey

 

Le petit tunnel/passage souterrain qui traverse le canal (350 m parcourus)

Avec en face le grand talus de la voie ferrée, la passerelle de bois continue sa route - profitant du long mur extérieur de la structure du canal - jusqu’à un massif calcaire perforé par un petit tunnel/passage souterrain, que le canal traverse également. La passerelle franchit cette butte à partir du tunnel, passant au-dessus du canal, le parcours se réalisant donc à deux hauteurs différentes grâce à des escaliers (montée et descente). Vous pouvez aussi choisir de contourner l’élévation rocheuse par l’ancienne passerelle. À la sortie du passage, en regardant vers la paroi d’en face, vous pourrez apprécier un curieux ensemble de taffoni sous un plissement des calcaires, qui descendent bien alignés depuis la partie supérieure jusqu’au niveau du cours d’eau.

Au lieu dit d’ El Soto, le canal avance à ciel ouvert pendant une bonne partie du trajet, puis s’enfonce un peu plus loin dans la roche pour un tronçon souterrain. On comprendra ici que la construction de cette canalisation  représenta un travail énorme au vu des moyens disponibles à cette époque, car il a été creusé dans la roche calcaire. Vous pourrez y observer divers éléments du canal, comme par exemple une vanne de bois avec sa clef.

Paso subterráneo. Interior. Lugar del Soto. Caminito del Rey