Esta web utiliza cookies para obtener datos anónimos de acceso. Si continúas navegando, consideramos que aceptas nuestra política de cookies.

×

M. Rafael Benjumea Burín, comte de Guadalhorce

M. Rafael Benjumea Burín, comte de Guadalhorce

Personnage fondamental de l’histoire de Malaga au cours du XXe siècle, et de la politique espagnole du moment, Rafael Benjumea Burín s’engagea dans cette nouvelle stratégie politique et sociale. Il était convaincu que le renouveau industriel de la ville et l’amélioration des services déjà existants pourraient s’obtenir par l’intensification de l’apport en énergie, grâce à la mise en service d’exploitations hydroélectriques modernes, comme cela avait été le cas dans le nord de l’Espagne, avec les expériences de Juan Urrutia. Malaga était la province idéale pour ce développement industriel potentiel en raison de la grande qualité de son sol et de ses cultures, qui n’étaient pourtant jamais à l’abri d’un désastre, à cause d’un régime pluvial déséquilibré et de sécheresses persistantes.

Presa central hidroeléctrica del pantano del ChorroPersuadé que la volonté de transformer la structure d’un pays en retard finirait par triompher sur les critères d’expansion coloniale qui avaient maintenu l’Espagne pendant des siècles à la merci de ses rentes, il s’orienta dès le début vers la question de l’énergie électrique. Son idée principale était de mener à bien le projet d’une grande centrale hydroélectrique, financée exclusivement avec des fonds nationaux.

Les centrales hydroélectriques

L’apparition des centrales hydroélectriques dans le panorama social espagnol du début du XXe siècle représenta une grande avancée technique pour l’obtention de l’énergie électrique sans recours aux machines à vapeur –émettrices de chaleur, bruyantes et polluantes. Les dirigeants qui peu à peu incorporaient les nouvelles machines hydrauliques à leurs structures devinrent à cette époque le reflet de l’entrepreneur moderne, soucieux des avancées de la science. La construction de barrages et de centrales hydrauliques productrices d’énergie électrique puisait ainsi ses racines dans le besoin croissant de disposer de nouveaux services dans les villages et les villes, dans la demande du secteur industriel, mais aussi de celui des transports, avec le tramway, puis plus tard, l’arrivée du train. Dès leurs origines, les entreprises hydrauliques productrices d’énergie électrique furent donc très bien accueillies par l’ensemble des classes sociales.

Le centrale hydroélectrique d’El Chorro, créée en 1903 par Rafael Benjumea pour approvisionner en électricité la ville de Malaga, en est un bon exemple, dans la mesure où son objectif était également de proposer ses services à une industrie agricole potentielle qui, bien qu’encore inexistante, pourrait ainsi se développer dans la région grâce à une énergie électrique de qualité et à faible coût. La ville de Malaga travaillait jusque-là avec deux entreprises étrangères, l’une allemande et l’autre anglaise, qui utilisaient des machines à vapeur et qui furent, peu après l’inauguration de la centrale hydroélectrique, absorbées par cette nouvelle entreprise nationale.

El Chorro, la Central Hidroeléctrica y el río GuadalhorceL’impact de cet ouvrage fut énorme pour l’époque. Il permit, en premier lieu, de fournir une énergie électrique de meilleure qualité et à des tarifs défiants toute concurrence. Par la suite, les bénéfices générés permirent d’acheter l’entreprise belge des tramways de Malaga, mais également de financer la construction du grand barrage de Guadalhorce, grâce auquel de vastes territoires de la région purent avoir accès à l’irrigation, ce qui valut à Rafael Benjumea le titre de comte de Guadalhorce, conféré par le roi Alphonse XIII.
Le Site naturel actuel du défilé des Gaitanes fut l’endroit choisit pour installer la centrale hydroélectrique, ce qui donne à cet ouvrage, situé dans un environnement aux paysages spectaculaires, un charme bien particulier.