Esta web utiliza cookies para obtener datos anónimos de acceso. Si continúas navegando, consideramos que aceptas nuestra política de cookies.

×

Le Défilé des Gaitanes

Le Défilé des Gaitanes

Localisation

En plein cœur de la province de Malaga, délimité par les régions montagneuses de Ronda et d’Antequera et séparant les plaines du nord de la province (Campillos, Teba et Antequera) des terres de la vallée du Guadalhorce et de la région de Campo de Cámara au sud, se trouve un territoire magnifique qui abrite des trésors de l’Histoire et des paysages spectaculaires. Un environnement au sein duquel, au fil du temps, les peuples ont pu prospérer et où, en particulier au cours du siècle dernier, s’est développé un florissant ensemble d’infrastructures hydrauliques et d’approvisionnement en énergie électrique avec, comme élément connecteur, un modeste chemin de service connu sous le nom de « Caminito del Rey », le petit chemin du Roi, qui traverse, on ne sait trop par quel miracle, le site naturel du défilé des Gaitanes.

El desfiladero

Sur le plan administratif, ces hauteurs qui forment un relief d’une incontestable valeur géomorphologique, environnementale et paysagère, sont situées sur les communes d’Ardales, Álora et Antequera.

Le défilé des Gaitanes fait également partie du grand Site naturel de 2 173,34 hectares situé sur la partie occidentale des cordillères Bétiques. Il est composé d’un ensemble montagneux séparé du Torcal d’Antequera par des plaines de roches sédimentaires de type marne. Il agglutine les montagnes d’Abdalajis, de Huma, de Llana, du Tajo del Cuervo et du Salto de la Zorra, formant un système où prédominent les calcaires et les dolomies jurassiques.

Site naturel

Desfiladeros y acueducto. El Caminito del Rey

Ce site, situé dans les environs d’El Chorro, est sans aucun doute l’un des plus beaux et des plus captivants de la province de Malaga. Les impressionnantes gorges ouvertes par le fleuve Guadalhorce dans les calcaires et les dolomies jurassiques sur trois kilomètres, atteignent par endroit des hauteurs maximales de 300 mètres et des largeurs inférieures à 10 mètres.

Depuis l’Antiquité, et aujourd’hui encore, la magnifique enclave du Site naturel du défilé des Gaitanes et les localités des alentours représentent un centre névralgique pour le développement des sociétés humaines dans la région. Ses indiscutables valeurs naturelles, géostratégiques et paysagères, mais également son extraordinaire beauté, ont attiré tout au long de l’histoire des personnalités célèbres, et même des peuples entiers, qui surent trouver dans ce merveilleux environnement l’inspiration pour mener à bien des activités de différentes natures.

Des usages multiples

Ces sites ont été le lieu idéal pour l’épanouissement d’une idiosyncrasie qui leur est propre : développement d’un commerce florissant grâce à ses voies de communication, mise en valeur de l’aridoculture et, plus tard, de l’irrigation, et plus récemment, création d’un grand centre national d’obtention de sources d’énergie à travers les centrales hydroélectriques. Sans oublier également les bienfaits de la création d’une vaste zone de loisirs où l’eau joue un rôle fondamental, grâce à l’exploitation des barrages, des défilés et des espaces arborés, pour la plupart fruits des reforestations réalisées par la main habile de l’homme. En outre, la beauté naturelle de la région a inspiré une infinité d’artistes, de peintres, d’écrivains, de poètes, de voyageurs romantiques, de dramaturges, de cinéastes... qui, venus des quatre coins de la planète, ont exprimé à travers leurs œuvres d’art une petite partie de l’essence de ces terres.

El Caminito (4)

Un chemin très utile

Au sein de cet ensemble de villages et d’enclaves naturelles, le petit, sinueux et accidenté Caminito del Rey revêt aujourd’hui, comme par le passé, une valeur fondamentale de lien connecteur. Composé de passerelles en béton accrochées au-dessus des profonds ravins du Guadalhorce dans le spectaculaire défilé des Gaitanes, il fut construit avec une intention purement utilitaire, celle de relier de façon rapide les deux extrémités d’une centrale hydroélectrique moderne au début du XXe siècle.

Transeuntes por el Caminito del Rey

Aujourd’hui, ce chemin qui pendant des décennies servit à communiquer entre eux les habitants de la région et à rendre leur vie quotidienne plus aisée et supportable, est sur le point de disparaître. L’action de la nature, mais également la main de l’homme, ont conduit à la dégradation et à l’abandon de cette modeste mais impressionnante voie de communication et par conséquent à la perte et à l’oubli d’une partie importante de l’histoire collective des hommes et des peuples qui se développèrent et grandirent portés par sa présence.