Esta web utiliza cookies para obtener datos anónimos de acceso. Si continúas navegando, consideramos que aceptas nuestra política de cookies.

×

Le Caminito del Rey reçoit le Prix de la XIIIe Biennale espagnole d’architecture et d’urbanisme

Actualité

Le Caminito del Rey reçoit le Prix de la XIIIe Biennale espagnole d’architecture et d’urbanisme

Le projet de réhabilitation fera partie d’une exposition itinérante sur les 22 meilleures interventions réalisées en 2015 sur le patrimoine architectural espagnol L’exposition fait ses débuts dans le palais Carlos V de Grenade, puis elle visitera plusieurs autres villes espagnoles avant de s’envoler à New York en octobre

La réhabilitation du Caminito del Rey menée par le conseil provincial de Malaga a reçu aujourd’hui l’un des distinctions de la XIIIe Biennale espagnole d’architecture et d’urbanisme, dans la catégorie « Urbanisme : paysage et ville ». Les 22 meilleurs projets d’urbanismes réalisés en Espagne au cours de l’année 2015, lauréats de cette édition, participeront à une exposition itinérante baptisée Alternativas/Alternatives, qui débute aujourd’hui au palais Carlos V de Grenade et qui sera ensuite visible dans d’autres villes espagnoles avant de voyager à New York en octobre.

Le président du conseil provincial de Malaga, Elías Bendodo, a assisté cet après-midi dans le palais Carlos V de l’Alhambra à Grenade à la remise des prix aux professionnels de l’architecture les plus brillants à l’échelle nationale. Il était accompagné de la maire d’Ardales, María del Mar González, du maire de Valle de Abdalajís, Víctor Manuel Castillo, de l’adjointe au maire d’Álora, Sonia Ramos et de l’architecte Luis Machuca, chef du service Architecture et Planification du conseil provincial de Malaga, auteur du projet.

Ce prix est organisé par le ministère espagnol des Travaux Publics, par le biais de la direction générale de l’Architecture, de l’Habitat et des Terrains, en collaboration avec le Conseil Supérieur des Ordres d’Architectes d’Espagne (CSCAE), la fondation Caisse d’Architectes (Arquia Banca) et l’Union des Groupements d’Architectes Urbanistes.

Elías Bendodo a souligné que grâce à l’intervention menée à bien par le conseil provincial de Malaga sur le site du Caminito del Rey, la province est devenue un modèle de référence dans le monde entier et le développement économique et social des communes des alentours a été favorisé.

Il s’est également réjouit que des institutions de portées différentes – latino-américaine, européenne, nationales et régionale – aient attribuées des prix au Caminito pour les solutions architectoniques apportées et pour sa contribution au secteur touristique. Il a en ce sens félicité toute l’équipe du conseil provincial de Malaga qui a travaillé à la réhabilitation du site.

Parmi les 449 propositions présentées à la Biennale espagnole d’architecture et d’urbanisme, la réhabilitation du Caminito del Rey a été l’un des 22 travaux lauréats qui seront présentés dans le cadre d’une exposition itinérante.

Le jury a apprécié ce projet parce qu’il montre des attitudes différentes quant à la façon d’intervenir sur le patrimoine et le paysage avec des solutions innovantes et qualifiées, et parce qu’il représente une plus-value qui améliore le paysage « avec des propositions en accord avec les problématiques réelles et avec les ressources disponibles, qui pourront servir d’exemple pour un contexte donné et seront les témoins de leur époque ».

Une équipe de travail d’envergure

L’auteur du projet, l’architecte Luis Machuca, chef du service Architecture et Planification du conseil provincial de Malaga, a partagé sa satisfaction en précisant que cette reconnaissance était « importante pour moi, pour l’institution, pour le service et pour les architectes de Malaga ». Il a d’ailleurs souligné l’importance d’avoir pu compter sur une grande équipe de travail, ainsi que sur le soutien de l’équipe du gouvernement du conseil provincial et sur les professionnels de l’entreprise constructrice, Sando.

Parmi les collaborateurs du projet figurent María Luisa Escudier, architecte ; Manuel José Rodríguez, architecte ; Borja Peñalosa, architecte ; Amor Olveira, conseillère juridique ; Encarna León, géographe ; Aurora Quesada, biologiste ; Carlos Vasserot, économiste ; José Luis Escolano, ingénieur des ponts et chaussées ; José Ángel Mata, technicien supérieur industriel ; José Luis Juanas, technicien supérieur et Juan Schwarzmann, ingénieur structures.

En plus du Caminito, d’autres interventions réalisées en Andalousie ont été récompensées, comme celles de La Casa de los Vientos (La Línea de la Concepción), celle de l’École Technique Supérieure d’Architecture dans l’ancien Hôpital Militaire de Grenade, celle de l’École de Voile de Sotogrande et la consolidation structurelle de l’ancien couvent de Santa María de los Reyes de Séville.

Autres prix

En un peu plus d’un an, le Caminito del Rey a accaparé différents prix d’une grande importance à l’échelle internationale (les trois principales distinctions en matière de patrimoine européen et le prix latino-américain d’architecture), nationale (mérite touristique et architecture) et régionale (tourisme).

Il a ainsi obtenu le prix « Europa Nostra », la distinction la plus importante du continent en matière de patrimoine, avec une triple reconnaissance. Le Caminito del Rey a été l’un des 28 projets lauréats de l’édition 2016, dans la catégorie Conservation, unique projet espagnol avec la restauration des six églises de Lorca.

Il a en outre été choisi par les experts comme l’un des sept projets « Grand Prix » et le projet le plus voté sur Internet par les citoyens européens, ce qui lui a également valu le Prix du Public.

La Commission européenne a cité le Caminito del Rey comme premier exemple de créativité, d’innovation et de durabilité dans le domaine du Patrimoine Européen.

En parallèle, le Caminito a obtenu l’une des 26 distinctions de la Xe Biennale latino-américaine d’architecture et d’urbanisme, à laquelle participaient 194 travaux proposés par les comités nationaux de 21 pays.

Le Conseil des ministres lui concéda également à la fin de l’année 2015 la plaque du Mérite Touristique des Destinations Émergentes et, la semaine dernière, le conseil régional d’Andalousie lui a attribué le Prix Andalousie du Tourisme 2016, dans la catégorie « Bonnes Pratiques ».